Projet PACS-P2D : l’ONG Tchêlê Woyê parle de cohabitation pacifique aux populations à Yopougon

Publié le 18/12/2020 à 06:15

L’ONG Tchêlê Woyê s’active sur terrain pour la paix, la cohésion sociale et cohabitation pacifique des populations de Yopougon. Cette organisation de la societe civile, présidée par Ouattara Gnininmankiyé Epse Ineka, a mené sa deuxième activité de masse dans le cadre du projet d'appui à la cohésion sociale et à la promotion du dialogue démocratique (PACS-P2D), financé par l'Union Européenne, mis en œuvre par l'AVSI, la Proje-CI et la CMV à Yopougon.
L’ONG Tchêlê Woyê, qui fait partie des 15 organisations retenues dans le cadre de la mise en œuvre dudit projet, a organisé une activité de sensibilisation et d’échanges avec les femmes, les jeunes et les chefs des sous quartiers, le jeudi 17 décembre 2020, à son siège à Sogefiha kouté. « Nous sentons encore la méfiance au niveau des populations dans les quartiers. Notre objectif, c’est d’amplifier l’état de la cohésion dans les quartiers, de pouvoir réunir les populations main dans la main afin de travailler ensemble pour la paix et la cohésion », a confié la présidente-Fondatrice de l’ONG, Ouattara Gnininmankiyé Epse Inek.
C’est à juste titre que ladite ONG a choisi comme thème : « Dialogue communautaire sur la cohabitation pacifique entre les populations », autour duquel ont porté les échanges entre les différentes couches ciblées pour l’activité.
Au nom de la Proje-CI, Yannick Brou, et Yobouet Aimé de la CMV ont relevé, au cours de leur allocution, le niveau d’implication de leurs organisations respectives.
Temps fort de cette rencontre, c’est le focus groupe qui a permis aux participants d’évoquer les problèmes qui mettent à mal la cohésion sociale dans leurs différents quartiers et surtout de proposer des solutions pour une cohabitation pacifique.
L’ONG Tchêlê Woyê, faut-il le rappeler, a été créée en 2007.Elle s’est fixé comme mission d’apporter des solutions aux maux qui minent ces milliers de femmes et de filles dans nos villes et villages afin de garantir la paix et la cohésion sociale en Côte d’Ivoire.
Augustin Tapé

Commentaires:

Aucun commentaire n'a été publié... Soyez le premier!

zereinfos.com

L'information mise en lumière

Articles recents