Les femmes encouragées à participer à la gestion des finances publiques

Publié le 21/01/2021 à 05:16

Le projet ‘‘Finances Publiques, je participe !’’ a été lancé, le mercredi 20 janvier 2021, au Plateau. Il est cofinancé par l’Union européenne et la Friedrich-EbertStiftung (FES). Le projet ‘‘Finances publiques, je participe !’’ a été présenté aux autorités administratives, institutions nationales et internationales, Organisations de la société civile, médias et acteurs impliqués dans la gestion des finances publiques.
Le projet ‘‘Finances publiques, je participe !’’ vise une meilleure gouvernance de la gestion des finances publiques grâce à une plus grande participation des femmes. Il consister à renforcer les capacités des organisations de la société civile, dites féminines, dans les domaines économiques et budgétaires afin de les outiller à suivre, comprendre, et s’impliquer davantage dans la gestion des finances publiques.
Selon le Représentant Résident de Friedrich-Ebert Stiftung (FES), Thilo Schöne, c’est le début de tout un débat autour de gestion de finances publiques. «La gestion des finances publiques, c’est technique. Cela ne peut pas être compris par tout le monde. Et c’est notre rôle aussi de faire comprendre aux citoyens surtout aux femmes, cible de ce projet. La gestion des finances fait l’objet de discussion dans la rue, les écoles parce que chaque chose ou chaque projet doit être financé. Donc c’est de créer un dialogue entre le gouvernement et les citoyens au niveau local et national pour mieux gérer les finances publiques parce que les finances publiques à la base, ce sont nos impôts, c’est l’argent de tous», a-t-il expliqué.
Pour Adrien Maya représentant l’Ambassadeur de la Délégation de l’Union Européenne, Jobst Von Kirchmann, il est fondamental d’initier un programme qui arrive à lier la promotion de la femme, la gestion des finances publiques avec un accroissement de compétences. « Les femmes et les jeunes filles représentent 48% des citoyens de Côte d’Ivoire. Donc il nous apparaît logique qu’elles aient leur juste part et représentation dans la société civile qui porte la voix des citoyens dans le pays», a-t-il ajouté.
Le projet ‘‘Finances publiques, je participe !’’ a un délai d’exécution de 36 mois. Il couvre 4 régions de la Côte d’Ivoire, à savoir Bondoukou, Korhogo, Daloa et Abidjan.
C’est une opportunité donnée aux femmes à travers ce projet aux yeux de la présidente du Réseau Ivoirien pour la Défense des Droits de l’Enfant et de la Femme (RIDDEF) Mme Chantal Ayémou.« Le RIDDEF ne ménagera aucun effort pour continuer à mettre en œuvre de tels projets porteurs de progrès et d’amélioration des conditions de vie des populations spécifiquement et des femmes en particulier», a-t-elle promis.
Cette cérémonie de lancement du projet ‘‘Finances publiques, je participe !’’ a été couplée d’un panel sur la participation des femmes à la gestion des finances publiques.
Ismaël Angoh

Commentaires:

Aucun commentaire n'a été publié... Soyez le premier!

zereinfos.com

L'information mise en lumière

Articles recents