Législatives du 6 mars 2021 Des candidates suscitent l’engagement d’autres femmes à la politique

Publié le 23/02/2021 à 11:02

Le Comité de Coordination pour la participation politique des femmes (2C2PF) a organisé, le vendredi 19 février 2021, «le temps des candidates» à Yopougon. C’est une tribune d’échanges des candidates aux élections législatives du 6 mars prochain avec des femmes, des jeunes et les médias. Cette rencontre s’inscrit dans la mise en oeuvre des activités du 2C2PF de son projet intitulé «Appui à la participation politique des femmes pour une transition pacifique et inclusive» avec l’appui financier et technique de l’USAID et du NDI.
« Le temps des candidates» est une manière de soutenir les femmes qui candidatent aux postes de députés le 6 mars 2021 en Côte d’Ivoire selon la présidente de 2C2PF, Mme Doumbia Fanta. « La plateforme est un ensemble d’organisations qui fait la promotion et le positionnement des femmes dans les assemblées élues. Nous avons eu une loi. Nous avons vu comment les partis politiques se sont comportés en appliquant la loi. Et aujourd’hui, Nous avons des candidates prêtes à aller aux élections et notre rôle est de pouvoir les accompagner», a-t-elle expliqué
Qu’est-ce que les candidates pensent de la loi favorisant la représentation de la femme dans les assemblées, quelles ont été les conditions de sélection de ces femmes? Comment sont-elles arrivées à la politique? Quel intérêt accordent-elles aux élections législatives?
Ce sont les questions autour desquelles, deux candidates issues de partis politiques se sont prononcées face au public et aux journalistes à la salle de conférence à Asthoria Palace.
L’honorable Nassaranatou Diaby, député sortante de Yopougon et candidate sous la bannière du RHDP (Parti au pouvoir) a invité les femmes à s’engager en politique en vue de faire changer les choses dans notre pays. « En s’engageant que mes soeurs se fassent confiance; Qu’elles soient déterminées; Qu’elles aient un objectif et qu’elles fassent tout pour l’atteindre. Si nous voulons que les choses changent, il faudra des femmes aux postes décisionnels. Notre politique est basée, aujourd’hui, sur la violence. Or quand il y aura plus de femmes, vous n’entendrez pas une femme politique encourager sa jeunesse à se donner la mort. Ce sont les femmes qui donnent la vie», a-t-elle souligné.
La place des femmes se trouve également en politique car elles constituent un vecteur de cohésion sociale pour l’autre candidate du RHDP à Yopougon, Gueu Angèle. «En s’engageant en politique, la femme pourra donner l’amour, l’unité et la paix dans le pays»,a-t-elle martelé.
Le Comité de Coordination pour la participation politique des femmes poursuivra son panel « le temps des candidates», à Anyama, à Abobo, à Lakota, Divo, Duékoué et Korhogo.
Par la suite, le 2C2PF prévoit de former des élues femmes sur les travaux en plénière, le vote des propositions et projets de loi à l’Assemblée nationale.
Ismaël Angoh

Commentaires:

Mike Leapman (24/02/2021 à 05:37)

Howdy

I have just took a look on your SEO for zereinfos.com for its SEO metrics and saw that your website could use a push.

We will increase your SEO metrics and ranks organically and safely, using only whitehat methods, while providing monthly reports and outstanding support.

Please check our plans here, we offer SEO at cheap rates.
https://www.hilkom-digital.de/cheap-seo-packages/

Start improving your sales and leads with us, today!

regards
Mike Leapman

Hilkom Digital Team
support@hilkom-digital.de

zereinfos.com

L'information mise en lumière