Pour sortir définitivement de la violence électorale : L’Observatoire encourage les candidats à une campagne apaisée

Publié le 28/02/2021 à 15:27

Trois jours après l’ouverture de la campagne des législatives 2021, nous avons interrogé l’Observatoire du Code de Bonne Conduite présidé par la COSOPCI, dont Victor Nanklan Touré est le coordonnateur général. Il se prononce dans cette interview sur le déroulement de ladite campagne électorale à travers le pays.

ZEREINFOS.COM : Trois jours après l’ouverture de la campagne, quel est le constat que vous faite de l’ambiance électorale à travers le pays ?
Victor Nanklan Touré : L’Observatoire du Code de Bonne Conduite présidé par la COSOPCI, constate que la campagne électorale se déroule dans un climat apaisé sur l’ensemble du territoire. A cet effet, nous félicitons la plupart des candidats aux élections législatives pour leur comportement citoyen et démocratique. Tous ces actes contribuent au respect du code de bonne conduite des partis politiques et des candidats.
ZEREINFOS.COM : Quelle est le niveau d’implication de l’observatoire dans l’organisation de ces élections ?
Victor Nanklan Touré : Vous savez, une élection est couverte par trois étapes dont la première est celle que nous sommes en train de ‘’monitorer’’ actuellement qui est la période pré-électorale. A la suite de cette étape se tiendra la phase du jour du scrutin qui est très souvent marquée de tensions et quelques fois de violences entre les militants et sympathisants des candidats. La troisième étape est celle de la période post-électorale qui est le contentieux.
Notre structure observe l’ensemble des trois étapes pour s’assurer d’une part du bon déroulement du processus électoral en cours et d’autre part s’assurer que les candidats à ce scrutin ont pu respecter le code de bonne conduite des partis, groupements politiques et des candidats.
ZEREINFOS.COM : Pensez-vous que la participation de toute l’opposition à ces élections est un signal fort pour la vitalité et la consolidation de la démocratie ?
Victor Nanklan Touré : Nous pensons que la participation de l’opposition à scrutin est à la fois très importante et salutaire pour le processus démocratique en Côte d’Ivoire. Mais, il ne faut pas perdre de vue que lors de la désignation des candidats dans la plupart des partis politiques engagés à ce scrutin, il y a eu beaucoup de malentendus qui ont occasionnés la floraison des candidats indépendants audit scrutin. Lorsqu’on assiste à ce genre d’attitude in-disciplinaire au sein des partis politiques, il ne faudrait pas être surpris de comportements négatifs de certains candidats. Mais pour l’instant, nous assistons à une campagne électorale apaisée et non violente dans laquelle les candidats semblent se respecter.
L’Observatoire les encourage à continuer de poursuivre leurs actions dans le sens de l’apaisement. Ce qui pourraient favoriser la cohésion sociale tant rechercher par les ivoiriens.
ZEREINFOS.COM : Certains observateurs s’interrogent sur les puissances financières déployées par certains candidats qui suscitent des interrogations voire … heurtent les esprits des gens épris de bonne gouvernance.
Avez-vous fait ce constat ? Quelle est la conduite à tenir, selon vous en tant qu’acteur de la société civile ?
Victor Nanklan Touré : Sur cette question, malheureusement la loi ne précise pas de montant comme seuil à respecter ce qui est une faiblesse. A partir de cet instant alors chaque candidat est sensé financer à hauteur de ses possibilités financières sa campagne électorale. Néanmoins, il faut relever que dans ce pays certains candidats ont gagné des élections sans grands moyens.
Nous ne pouvons que les encouragés à continuer ces élections dans un climat apaisé pour sortir définitivement de la violence électorale.
ZEREINFOS.COM : Quel est l’appel à lancer aux candidats ?
Victor Nanklan Touré : Nous invitons tous les candidats à continuer de respecter le code de bonne conduite des partis politiques et des candidats pour que la Côte d’Ivoire retrouve la paix, la stabilité et la cohésion sociale.

Interview mise en ligne par Augustin Tapé

Commentaires:

Tagnon (01/03/2021 à 00:14)

Bien dis nous avons une de vos equipe a Tabou dans le cadre de sensibilisé les différents partis politique a des élections apaisé. Merci a vous union africaine et le rasalao_ci.