Genre / L’organisation CPDEFM récompense des artistes pour leur engagement dans la lutte contre les violences faites aux femmes

Publié le 14/03/2021 à 09:46

Dans la mouvance de la journée internationale des droits des femmes, l’Organisation des Citoyennes pour la Promotion et Défense des Droits des Enfants, Femmes et Minorités (CPDEFM) a organisé, le samedi 13 Mars 2021, à Abidjan, une cérémonie d'exposition d'œuvre d'art et de récompense des artistes engagés dans la lutte contre les violences faites aux femmes. Le thème « commémorons les droits des femmes autour de l’art, vecteur de la libération de la parole des victimes et survivantes» a permis aux visiteurs et artistes venus à cette exposition de prendre conscience de l'ampleur des violences au travers de cette activité.
Lors de la cérémonie, Mme Sylvia APATA Directrice exécutive du CPDEFM a incité les populations à une prise de conscience et encouragé dans la même veine les artistes qui de par leurs œuvres dénoncent ces violences faites aux femmes et aux filles en Côte d'Ivoire << A l'occasion de la journée internationale des droits des femmes, nous voulons mettre en avant l'engagement des femmes dans la lutte contre les violences Pour nous, la meilleure couche de la société qui contribue à dénoncer ces maux sont les artistes. C'est pourquoi il était fondamentale en tant qu’ONG de célébrer ses artistes, de les encourager afin qu'ils s'engagent de plus en plus dans cette dynamique. Pour qu'ils soient le porte flambeau de cette lutte>> a t- elle expliqué.
Ce sont cinq artistes dans les domaines de la peinture, du cinéma, la musique et de la littérature ont reçu des prix dans chacune des catégories des œuvres artistiques pour leurs engagements dans la lutte.
Le prix de la meilleure actrice engagée dans la catégorie du cinéma est revenu à Mme Evelyne Ily Juhen productrice et actrice du film <<RÉSOLUTION>>. BAMBA Aminata artiste-slameuse part avec le prix de la meilleure artiste dans la catégorie musique. En littérature, le meilleur prix de l'écrivain engagé est revenu à Mme Yaï Constance, activiste qui combat depuis 30 les violences faites aux femmes. Le prix du meilleur peintre a été raflé par Mme Flora GOLY. Elle valorise à travers ses tableaux peints sur du pagne traditionnels, le combat que mènent les femmes pour leurs droits.
Au cours de cette cérémonie un prix spécial à été décerné à Mme Valérie OKA, artiste peintre et professeur en art contemporain à l'INSAAC. Elle reçoit le prix spécial de l'engagement contre les violences faites aux femmes en Côte d'Ivoire.
La directrice exécutive Mme Sylvia APATA a invité les artistes à s'impliquer davantage pour la cause. Car leurs œuvres concernant le sujet sont suivies de près par les organisations. Notons que cette initiative du CPDEFM est soutenue par Engenderhealth et CARE COTE D’IVOIRE.

Sylvie GUEI

Commentaires:

Aucun commentaire n'a été publié... Soyez le premier!

zereinfos.com

L'information mise en lumière