Bonne gouvernance locale La société civile féminine outillée aux mécanismes de gestion des finances publiques

Publié le 21/04/2021 à 09:51

Des femmes des Organisations la Société Civile (OSC) féminine renforcent leurs capacités sur la gestion des finances publiques, durant trois jours, à la Riviera-Attogban. L’atelier initial de formation s’inscrit dans le cadre du projet «Finances publiques, je participe». Co-financé par l’Union européenne, ledit projet est mis en œuvre par la Friedrich-Ebert-Stiftung (FES) et le Réseau Ivoirien pour la Défense des Droits de l’Enfant et de la Femme (Riddef).

Au terme de ces trois jours de formation, les 30 femmes des OSC féminines issues des communes de Cocody et d’Abobo pourront notamment comprendre ce que c’est la gestion des finances publiques, ses institutions et les acteurs, suivre les processus d’élaboration de budget dans leurs localités et au niveau régional et avoir connaissance des sources d’information économique et budgétaire.
Des instruments qui leur permettront de pouvoir monter et faire un plaidoyer et améliorer leur situation d’après la présidente du Réseau Ivoirien pour la Défense des Droits de l’Enfant et de la Femme (Riddef), Chantal Ayémou. « Ces femmes outillées, pourront porter leurs voix dans les instances en charge de la collecte, de la planification et de la gestion de la Finance publique pour que les besoins spécifiques de ces femmes soient pris en compte», a-t-elle souligné.
A cette occasion, le représentant Résident de la Friedrich Ebert Stiftung en Côte d’Ivoire, Thilo Schöne, a invité les participantes à contribuer au développement de leurs communes respectives en proposant des exemples concrets et réalistes. « Concrètement, ce sont vos finances publiques qui sont concernées car l’argent vient de vos impôts que vous payez tout au long de votre quotidien. Ayez un esprit ouvert et saisissez cette belle opportunité qu’on vous propose. Vous pouvez être un exemple pour les autres femmes. C’est seulement un combat qui peut être mené ensemble par les femmes et les hommes», a-t-il relevé.
Selon l’Union européenne (UE), il n’est pas possible d’obtenir un développement socio-économique harmonieux, sans y associer la moitié de sa population en l’occurrence les femmes.
Par ailleurs, l’expérience et les études le démontrent à en croire la Chargée de programmes à l’UE et point focal du projet «Finances publiques, je participe!», Anne Joseph. « Lorsque les femmes sont associées aux décisions économiques, financières et politiques, les conséquences sont positives pour tout le monde. En tant que premier vecteur de croissance, il est fondamental que les citoyennes aient les informations, les capacités d’analyse et les occasions de dialogue pour suivre la gestion des finances publiques», a-t-elle renchéri.
Chaque mois, il est prévu des sessions de coaching, des tables rondes, des débats afin d’accompagner les femmes bénéficiaires du projet «Finances publiques, je participe!».
Ce programme dure trois ans et couvre les localités de Daloa, Bondoukou, Korhogo et Abidjan.
Ismaël Angoh

Commentaires:

Janet Banks (27/04/2021 à 02:48)

It never hurts to get some business visibility as we have done for the author of this epic video-trailer of the best book-release so far this year. Watch the awesome trailer: https://youtu.be/0RiyY5hQWOg and get it discounted here: https://amazon.com/dp/B091NBTH39

The authors channel is #114.1 on https://ChitChatChannel.com, the social media for Retailers, Influencers and Business Pages. Get your channel and let's promote you for free and get you some extra visibility too!

Thanks,
J.B.

zereinfos.com

L'information mise en lumière