Bonne gouvernance : Un centre d’assistance d’informations financières pour contrôler les finances publiques

Publié le 06/06/2021 à 15:33

Une rencontre d’échanges entre les Organisations de la société civile et les ministères techniques a eu lieu, le vendredi 4 juin 2021, au Plateau.
Elle s’inscrit dans le cadre du projet «Finances Publiques, Notre Affaire à Tous» mis en œuvre par l’ONG « Actions pour la Protection des Droits de l’Homme » (APDH) et cofinancé par l’Union européenne (UE) et la Konrad-Adenauer-Stiftung (KAS).
Pendant trois heures de temps, les représentants des Organisations de la Société civile, des ministères techniques et de la Commission d’Accès à l’information d’Intérêt Public et aux Documents (CAIDP) se sont penchés sur les enjeux de l’engagement citoyen dans le domaine des finances publiques.
Les discussions ont également tournée autour des défis liés à la mise en place d’un centre d’assistance et un portail d’informations financières et bugétaires à l’endroit des citoyens et des organisations de la Société civile.
Ce centre mixte aura pour rôle de faire le contrôle citoyen de l’action publique selon le vice-président de l’ONG Actions pour la Protection des Droits de l’Homme Côte d’Ivoire (APDH), Romaric Oligbo. «Si ce centre d’assistance et d’informations financière et bugétaires voit le jour, il va faciliter l’accès à l’information mais surtout le suivi-indépendant de gestion des finances publiques. Mais surtout, cela va éviter les détournements des deniers publics. C’est une façon d’amener les citoyens à s’intéresser aux ressources publiques et aux politiques de développement publics», a-t-il expliqué.
La formation et l’implication de tous pour garantir la bonne gouvernance
A cette occasion, la secrétaire générale adjointe de la Coalition «ça suffit», Alexandrine Kouakou a relevé la nécessité de renforcer les capacités de la population et des Organisations de la Société civile sur les outils qui permettront de faire un contrôle pointilleux et objectif. «Le portail est un outil important. Il permettra à toute la population d’avoir des informations sur les budgets de nos différents ministères de l’Etat alloués à nos mairies et aux institutions nationales», a-t-elle ajouté.
Pour le directeur exécutif du Réseau ivoirien des Jeunes Leaders pour l’Intégrité (RIJLI), Traoré Adama, il y a réel un besoin de collaboration entre la Société civile et les acteurs étatiques dans le but de favoriser l’accès à l’information sur des questions financières aux populations. « Toute la population doit pouvoir être informée sur les questions budgétaires mises à la disposition de l’Etat en vue de mieux faire ce contrôle citoyen», a-t-il soutenu.
La coordinatrice du projet «Finances publiques, je participe», un projet frère au projet « Finances Publiques, Notre Affaire à Tous », Inès Anoman, a exprimé ses vœux de réussite pour une véritable implication de tous dans la mise en place de ce projet. «. Les finances publiques sont constituées des deniers collectés sur nous tous, des impôts que nous payons tous. Et donc, il est normal que tout citoyen, nous participions à cette gestion là. Nous insistons sur l’implication de tous parce que les finances publiques, c’est notre affaire à tous», a-t-elle souhaité.
En attendant la fin de cette phase des concertations, les acteurs de la Société civile et des différents ministères techniques ont reçu un mémorandum relatif à la mise en place d’un centre d’assistance et d’informations financière et budgétaires à l’endroit des citoyens et des organisations de la Société civile.
Ismael Angoh

Commentaires:

Mike Scott (10/06/2021 à 11:15)

Good Day

We will enhance your Local Ranks organically and safely, using only whitehat methods, while providing Google maps and website offsite work at the same time.

Please check our services below, we offer Local SEO at cheap rates.
https://speed-seo.net/product/local-seo-package/

NEW:
https://www.speed-seo.net/product/zip-codes-gmaps-citations/

regards
Mike Scott

Speed SEO Digital Agency

zereinfos.com

L'information mise en lumière